Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation
Ok Plus d'info

Testimonial Centre de Plongée Todi

Centre de Plongée Todi

Ardovlam sécurise le centre de plongée avec des caméras sous-marines, la détection incendie et intrusion

"La sécurité de nos plongeurs est notre priorité"

La plongée loisir a un succès grandissant en Belgique. Ce n'est donc pas un hasard que le premier et le seul centre de snorkeling et de plongée en intérieur en Europa se trouve à Beringen. Dans le centre de plongée Todi, les visiteurs peuvent profiter du merveilleux monde sous-marin dans des conditions optimales et sûres, entre des poissons d'eau douce tropicaux et des éléments de décor réalistes. Pour garantir la sécurité des plongeurs, Ardovlam a installé des caméras sous-marines pour surveiller tout attentivement.

Le centre de plongée Todi est la pièce de résistance des plongeurs Dirk Heylen et Wouter Schoovaerts. Il ont eu l'idée de réunnir les gens et les poissons dans un seul réservoir pour créer une intense expérience sous-marine. Après 10 ans de recherche, ils se sont retrouvés sur le site be-MINE à Beringen. "C'était l'endroit idéal et le plus rentable. Notre projet n'aurait pas été possible sans le soutien du gouvernement flamand, de la société d'investissement LRM, de la province du Limbourg et de la ville de Beringen. La LRM nous a donné, au sens propre et figuré, l'oxygène pour grandir", déclare le directeur Dirk Heylen.

Le concept est unique en Europe ce qui a rendu le défi encore plus grand. Le gouvernement a même dû adapté la réglementation. "Au sens strict, nous sommes soumis à la réglementation VLAREM qui stipule que nous devons nettoyer notre eau avec du chlore. Mais les poissons ne peuvent pas s'y acclimatiser. A condition de tester régulièrement l'eau et de créer un environnement sûr, nous avons reçu une exception."

Quelques yeux supplémentaires sous l'eau

Pour garantir cette sécurité, l'entreprise de construction THV Mijnbouw (Van Roey - Democo) a embauché la société specialisée Ardovlam. Ils ont installé 16 caméras dans et le long du bassin d'eau. Ils observent les zones de risque, telles qua la grotte et le passage minier.

"La sécurité est une priorité absolu pour nous. Les sauveteurs voient ce qui se passe à la surface, mais pour ce qui se passe sous l'eau, la vidéosurveillance est absoluement nécessaire", explique responsable-plongeur Dirk Heylen. "Il y a également des caméras autour les carcasses de véhicule. Les pompiers utilisent même ces images pour analyser leur entraînement sous l'eau."

L'installation dans cet environnement spécial n'était pas une tâche évidente pour Ardovlam. "La pression sous l'eau est énorme. C'est pourquoi nous avons placé les caméras dans un boîtier en métal. Ainsi, nous prévenons également la rouille", explique An Nys, responsable de projet chez Ardovlam.

L'installation de détection incendie et intrusion dans le complexe est également fait par Ardovlam. Dirk Heylen: "Après la mise en service, un technicien est venu voir une fois plus pour peaufiner l'installation. Un détecteur était réglé trop sensible, ce qui a inutilement déclenché l'alarme. La communication se passe bien, car ils réfléchissent avec nous et s'attaquent efficacement à tous les problèmes, comme la réparation du détecteur de CO dans le réservoir de plongée."

Plus que la plongée

Le centre a reçu 250.000 visiteurs au cours des deux dernières années. En plus des plongeurs, ce sont aussi des gens du quartier qui viennent admirer plus de 5.000 poissons. "Nous avons évolué pour devenir un véritable bassin d'expérience aquatique, qui en plus de la plongée sous-marine et du snorkeling offre également des promenades sous-marines avec des masques complets, ainsi que des activités de teambuilding et des expositions d'art. Bientôt, même une convention de sirènes aura lieu ici. Pour une expérience inoubliable en tout sécurité, une adresse: Centre de plongée Todi à Beringen."