Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation
Ok Plus d'info

Ardovlam houdt u op de hoogte

Pourquoi la sécurisation de notre patrimoine immobilier est une nécessité

L'incendie de Notre-Dame à Paris l'a clarifié doulheureusement; une protection adéquate de notre patrimoin immobilier n'est pas un luxe superflu. Bien que la Flandre était un pionnier dans ce domaine, nous ne devons pas reposer sur nos lauriers et les décideurs et les responsables politiques doivent continuer à s'efforcer d'obtenir un niveau de sécurité plus élevé. Nous le sommes obligés envers nos ancêtres et les générations qui viennent après nous. Les nouvelles technologies combinées à l'expérience peuvent y contribuer.

1.      La rapidité d'intervention fait la différence

Une détection d'incendie professionnelle aurait-elle pu prévenir le désastre de Notre Dame à Paris? Non, pas éviter mais il est certaine que plus tôt vous détecterez l'incendie, plus les dégâts seront minimes. Il est évident que la charge de feu d'un monument séculaire est énorme, que combiné avec les volumes et hauteurs inhabituel peut avoir un effec dévastateur. Des méthodes de détection efficaces, effectuées conformément aux normes en vigueur et les règles de l'art, un signalement rapide des alarmes et une action précise et décisive de la part des responsables locaux font alors toute la différence. 

2.     La Flandre pionnière dans la préservation du patrimoine

Il y a déjà plus de 20 ans que le gouvernement flamand s'est engagé dans la protection de son patrimoine. Ces efforts nous ont placé au premier plan en Europe depuis de nombreuses années. En tant que PDG d'Ardovlam, je ne peux pas m'empêcher de regarder à l'étranger pour voir dans quelle mesure leurs monuments sont suffisamment sécurisés et je ne peux guère cacher une petite fierté. J'ai déjà entendu dire de notre Premier ministre Geert Bourgeois, lorsqu'il était ministre fonctionnel, que la sécurisation du patrimoine immobilier a également une perspective économique; La Flandre a donc investi non seulement dans le devoir de protéger son propre patrimoine, mais aussi pour des raisons économiques. Une vision belle et correcte. Malheureusement, au fil des ans, les initiatives et les subventions ont été progressivement reduites, de sorte que l'application de nouvelles méthodes de sécurité plus efficaces ne peut plus être appliquée davantage. Une manque d'opportunité. 

3.     Le monument appartient à tout le monde ... mais aussi à personne

Nous le constatons tous les jours: chaque citoyen est fier de son passé, l'identité est importante mais le groupe des bénévoles qui s'occupe des monuments devient plus en plus petit et malheureusement plus en plus âgé. J'ai beaucoup de respect pour ces bénévoles (principalement des gérants de fabrique d'église) mais il est rare que quelqu'un soit présent au monument tous les jours. Les connaissances techniques sont également très limitées. Par conséquent, la surveillance technique à distance continue de tels systèmes est une nécissité; il ne s'agit pas uniquement de surveiller les alarmes mais également de gérer efficacement l'état du sytème de sécurité: est-il toujours actif, est-ce qu'il y un dysfonctionnement, tous les contrôleurs fonctionnent-ils correctement, est-ce que la transmission fonctionne ... 

4.     Aucune réglementation pertinente

Il n'y pas de réglementation à cet égard. En ce qui concerne la détection incendie, elle existe dans le secteur des soins, pour l'industrie, le tourisme résidentiel et plus récemment pour les résidences privées mais pas encore pour notre patrimoine. Peut-être y at-il encore du travail à faire pour nos décideurs ici.

5.     L'experstise fait la différence

La détection incendie d'un monument n'est pas une installation de maison, de jardin ou de cuisine. Les officiels ont à juste titre leurs exigences spécifiques d'un point de vue esthétique mais la détection doit également fonctionner et les nuisances (pertubations et fausses alertes) doivent être réduites au minimum. Vous avez, contrairement à la sécurité d'un bâtiment modern, par exemple l'impact des influences métérologiques variables à cause du manque d'isolation, ou par exemple par des animaux (entre autres des pigeons) et leurs exréments, ou à cause du courant d'air. Les méthodes traditionnelles ne fonctionnent pas non plus aux grandes hauteurs. Actuellement nous installons souvent des systèmes d'aspiration d'air dans les greniers et les triforia des églises. Les buses d'aspiration sont placées presque invisiblement dans les plafonds et garantissent une efficacité élevée. De notre propre testes d'incendie avec foyers de feu dans une église nous avons pu déduire que la fumée aspirée avait été détectée par le détecteur de haute sensibilité endéans une minute !

6.    Les nouvelles technologies peuvent augmenter considérablement les niveaux de sécurité

L'internet des objets peut également aider à résoudre ce problème. Nous pouvons maintenant connecter les installations de détection incendie sur Internet, mettre les informations à la disposition d'un large groupe de parties concernées et de responsables, surveiller le système à distance de manière beaucoup plus efficace et effective, effectuere un entretien préventif et limiter le temps de réaction en cas d'urgence. 

En conclusion

Il serait très regrettable si la Flandre perdrait sa position leader. Maintenant, il est important de continuer à évoluer avec les dernières technologies, de maintenir ce qui existe déjà et de sensibiliser les responsables. Nous avons un immense trésor d'art, laissons nous éviter des catastrophes comme à Paris.

Les 10 plus grands monuments équipés de détection incendie par Ardovlam

  1. Mechelen – St. Rombouts kathedraal
  2. Brugge – St. Salvator kathedraal
  3. Leuven – St. Pieterskerk
  4. Antwerpen – Onze Lieve Vrouw kathedraal
  5. Antwerpen – St. Pauluskerk
  6. Kortrijk – Onze Lieve Vrouw kerk
  7. Haseslt – St. Quintinus kathedraal
  8. Leffinge – Onze Lieve Vrouw kerk
  9. Ieper – St. Jacobskerk
  10. Brugge – St. Annakerk

Ir. Guy Slagmulder est directeur général d'Ardovlam nv. En tant que société spécialisée et leader du marché de la détection incendie, Ardovlam s'est encore approfondie dans la sécurisatsion du patrimoine immobilier; environ 300 monuments flamands (Eglises, Cathédrales, Abbayes, Musées, ...) ont été équipé de systèmes de détection incendie et sont surveillés chaque jour. En écrivant cet articles, je veux attirer l'attions sur ce problème à l'occasion de l'incendie de Notre-Dame à Paris. Ardovlam emploie 93 personnes et réalise un chiffre d'affaires annuel de 13,5 millions d'euros en sécurité électronique. Ardovlam à déjà installé plus de 15.000 systèmes de détection active et est opérationnel dans toute la Belgique (à Roulers, Lummen et Anvers).